Rechercher :



SOS MAMANS



Imprimer

Journal de bord (suite 11)


Mercredi 7 février 2007

Ce matin nous recevons ce mot de Mme B. à Bordeaux: "Ci-joint une modeste obole pour vous aider dans votre belle oeuvre de sauvetage. Etant moi-même une rescapée - si l'on peut dire - j'ai à coeur d'aider les autres. Il y a 77 ans, on avait proposé à ma mère, tuberculeuse, un 'avortement thérapeutique' (déjà!) qu'elle a refusé de toutes ses forces ainsi que mon père. Elle est décédée un mois après ma naissance. Mais je suis là, après toutes ces années, pour rendre grâces, et la remercier de ce beau don de la vie". 'Pour rendre grâces': c'est merveilleux !

 

Jeudi 8 février 2007 Notre petite maman Nelly, 17 ans, a accouché d'une petite fille Rosy - Deo gratias! - mais le bébé est très mal en point: trisomique, bec-de-lièvre, sténose du pylore... C'est la première fois qu'une de nos mamans a un bébé trisomique, sur 220 enfants! La maman, d'ailleurs loin de nous reprocher quoi que ce soit (c'est nous qui l'avions encouragée de porter son bébé à terme et de ne pas avorter), elle se fait des reproches à elle même, inconsolable. Nous lui avons dit que chaque enfant est un cadeau de Dieu, et que c'est la nature qui a voulu le bébé ainsi, elle n'y est pour rien. Des mamans qui ont adopté des enfants trisomiques nous ont dit que ce sont des trésors d'amour, plus que les enfants sains, mais qu'ils demandent aussi beaucoup d'amour, d'attention et de temps. Nous lui avons immédiatement conseillé de reconnaître son enfant, afin qu'il ne disparaisse pas dans les institutions tentaculaires - et le plus souvent sans âme ni amour - de l'Etat-Providence. Ainsi elle garde toute liberté, pendant 2 mois, si jamais elle ne veut pas garder le bébé, de le confier à une oeuvre privée chrétienne d'adoption d'enfants trisomiques, telle l'association "Vivre-en-famille" dans le département 61 (Mme Edith Labaisse, tél. 0233379607). Nous lui avons également donné les coordonnées de l'Institut Jérôme Lejeune à Paris pour le suivi médical du bébé, 100 % gratuit (Mme Dr. Réthoré, tél. 0153647360). Le bébé est actuellement à l'hôpital Necker pour les opérations qui s'imposent. Nous avons également 2 familles chrétiennes, à Reims et à Paris, avec un ou plusieurs enfants trisomiques, qui peuvent assister Nelly à l'avenir, si jamais elle se sent seule et abandonnée dans sa tâche. Nous ne la laisserons pas seule. Que Dieu la bénisse et soutienne! Finalement le bébé a été opéré - avec succès - à la Pitié à Paris.

 

Samedi 10 février 2007 Nous venons de recevoir une lettre mémorable qu'il faut citer ici, de A.A., un ami libanais vivant au Canada: "A propos de SOS MAMANS, je voudrais vous parler d'une nonne libanaise qui recueille et élève des enfants et bébés qu'on laisse à sa porte pendant la nuit. Elle s'occupe de cette tâche depuis des dizaines d'années et elle a fait ériger un grand bâtiment dans la plaine de la Bekaa pour les élever dans la dignité et la foi chrétienne. A présent elle a un certain nombre de petits et petites à qui elle donne son propre nom de famille et les envoie à l'école, pour quelques-uns jusqu'à l'université. En plus, elle m'a révélé durant ma dernière visite chez elle, il y a un mois, que plusieurs de ses enfants ont grandi chez elle jusqu'à l'âge de mariage. Une centaine sont déjà mariés et ont très bien réintégré la société. Plusieurs sont même dans des pays comme la France et le Brésil. Le nom de la religieuse est Virginie Maalouf. L'idée lui est venue quand elle nous a rencontrés pendant la guerre du Liban des années 70-90, dans la ville de Zahle où ma femme lui enseignait le français dans le centre culturel français. Nous avions tout perdu, maison et tout. Alors elle a commencé à nous aider avec ses maigres moyens à élever notre fils Marc qui n'avait que 40 jours en 1975. Depuis lors l'idée a bourgeonné et elle a quitté sa congrégation pour s'atteler complètement à cette tâche humanitaire." - Franchement, c'est magnifique de pouvoir être chrétien, déjà du fait d'être dans la même famille que des hommes et des femmes de cette stature-là !

 

Mercredi 28 février 2007

Gaëlle, 16 ans, loin dans le sud de la France: ses parents l'ont déjà fait avorter une fois de force; maintenant elle est de nouveau enceinte, et elle craint le pire. Son ami a le même âge. Il ne nous reste plus qu'à chercher un abri pour la petite, pour sauver la vie du bébé. Parfois nous nous sentons comme opérant dans une bande de criminels où il y a par ailleurs des petits bébés, et nous sommes en train de sauver ... les petits bébés, contre vents et marées, avec la seule consigne: AIMER !

D'autre part, notre famille hébergeuse SOS MAMANS en Belgique, un couple noir en bonne situation professionelle, nous demande quoi faire: ils ont rencontré dans la rue deux soeurs, 16 ¸ et 17 ¸ ans, enceintes d'une "tournante". Impossible d'avouer la chose à la maison, "Papa nous tuerait", disent elles. Combien de nos petites mamans nous ont déjà confié cela! Et nos amis hébergeurs nous demandent s'ils peuvent accueillir les deux petites chez eux, en plus de la jeune fille enceinte (Yasmine) qu'ils hébergent déjà. Mon Dieu, que ces gens sont généreux ! Ils NOUS demandent si EUX, ils peuvent se compliquer la vie en accueillant la misère du monde ! Nous n'en revenons pas. "Bien sûr, avons nous répondu, et nous vous aiderons volontiers avec 100 E par mois pour chacune des 3 jeunes filles enceintes hébergées par vous, en subvention symbolique." Mon Dieu, veuillez protéger ces petits bébés et leurs jeunes mamans ! Et bénissez aussi ces Chrétiens debout!

Pour finir, nous venons de rencontrer Annie, 18 ans, enceinte, amenée par un de nos amis qui l'a rencontrée dans le métro en la trouvant accroupie sur un banc, se serrant le ventre. Elle était en phase d'auto-avortement, sur conseil d'une faiseuse d'anges du quartier Barbès à Paris 18e. Elle y est allée carrément avec des instruments, genre aiguilles à tricoter.. Affreux! Nous avons sauvé bébé et maman: 100 E dans la main, visite ensemble à la pharmacie pour faire le test Clear-blue, encouragements... C'est parti. Nos pauvres mots et notre petite aide matérielle suffisait. Deo gratias ! Mais combien ne trouvent pas leur Bon Samaritain, à cause de la dureté de coeur des 70 % de Catholiques en France! Combien de bébés passent à la poubelle, voire au WC, en raison du péché d'omission (d'amour) de ceux qui croient suivre Jésus Christ? Que TOUS s'accusent au confessional du péché mortel de complicité à l'avortement ! Et que Jésus nous pardonne et fasse de nous des vrais fidèles !

 

 

 

 

Cher lecteur, chère lectrice,

vous faites partie de nos donateurs ou coopérants, et nous nous faisons une joie

de partager avec vous, par le biais des extraits de notre 'Journal de bord',

nos joies et nos peines. Ce 'Journal' devient un monument de l'espérance,

prouvant que le crime de l'avortement peut être vaincu par la charité chrétienne.

Nous sommes fiers et heureux de vous savoir de nos cËtés. Restez y, s'il-vous-plaît!

Vous faites véritablement partie de l'équipe de SOS MAMANS, merci, et en avant!

SOS MAMANS (UNEC), BP 70114, 95210 Saint-Gratien, T/F 0134120268,

courriel: sosmamans@wanadoo.fr - site Internet: www.radio-silence.tv (rubrique SOS MAMANS)



Retour à la liste Sos Maman

[UNEC] [LES R.U.] [PELERINAGES] [COSTA/COELI] [SOS MAMANS] [AMEN] [DIVERS]